13/05/2010

Les infiltrés et la pédophilie

Les infiltrés et la pédophilie

TROP, C'EST TROP !!


Aujourd'hui, un collectif de journalistes qui condamne un confrère au comportement civique pour protéger leur profession et leurs « sources » !

Hier, nous apprenions que l'église et ses prêtres ont couvert, et non dénoncé, de nombreux autres prêtres pédophiles durant des décennies pour préserver la réputation de leur institution.

Avant hier, la création d'un comité de soutien d'artistes à un autre artiste, M. Polanski, qui rappelons-le, a drogué et sodomisé une petite fille de 13 ans !... Un comité de soutien de quoi ? De l'horreur ?

Ce que nous dénonçons également, c'est l'esprit corporatiste qui amène systématiquement à défendre les agresseurs au lieu des victimes.

Tout cela nous est insupportable, pour nous, qui avons vécu ou connaissons de prés ce drame ! 



 
SIGNEZ LA PÉTITION C'EST ICI

Nous, « collectif de victimes de pédophiles, proches de victimes, associations de protection de l'enfance, et citoyens », sommes profondément choqués de la création d'un collectif de journalistes qui condamnent la diffusion d'un reportage « les infiltrés » sur la cyberpédophilie et le choix de signaler les pédophiles interrogés à la police.
 (http://television.telerama.fr/television/un-collectif-de...

Sous prétexte de protéger leurs sources!!!!!!!!!!
 C'est insupportable de lire ceci .........

Qui doit être protégé ???

CE QUI NOUS CHOQUE PROFONDÉMENT !

C'est cette petite fille («Valia») vue dans le reportage et connue par TOUS les pédophiles de monde entier, qui est dans les réseaux depuis ses 4 ans, et d'apprendre que 10 ans après,
elle est toujours dans les réseaux !!!

 Cela veut dire que PERSONNE n'a dénoncé, cela veut dire que PERSONNE n'a extrait cette petite fille de cette souffrance, de sa solitude, de sa misérable vie à jamais meurtrie ! Il y a une réelle non-assistance à «enfant en danger» collective.
et ces journalistes voudraient qu'on y participe ? 
(Pour rappel, 192 pays , hormis la Somalie et les Etats-Unis, ont quand même signé la Convention Internationale des Droits de l'Enfant !)


Ce que nous dénonçons, c'est
LA COMPLICITÉ PASSIVE et la lâcheté à laquelle invitent ces journalistes qui condamnent leur confère pour défendre leur « gagne-pain » et intérêts professionnels, bien plus importants à leur yeux que la protection d'un ou plusieurs enfants!

 


SIGNEZ LA PÉTITION C'EST ICI